Processeur chimique

Voici une photographie, prise au microscope à balayage, d'un microprocesseur. On voit très nettement les imperfections de la gravure bulles, tracés ondulés ... au niveau moléculaire c'est encore pire il y a des impuretés les molécule de dopage (indispensable au bon fonctionnement des transistors) sont réparties de façon plus ou moins homogène . Cela est du au procédé de fabrication qui utilise la chimie, les couches de métal sont appliquées et les gravures sont produites par les différents bains chimiques que l'on fait subir au microprocesseur. C'est aléatoire et imparfait bien que cela fonctionne mais le processeur dépense de l'énergie par effet joule cela est du aux impuretés.

Processeur nanoformé

Les scientifiques travaillent sur le concept des nanomachines comprenez des machines moléculaires capable de fabriquer un circuit mono moléculaire propre sans impureté les molécules alignées au cordeau avec une répartition parfaite des molécules dopantes. de tels circuits auraient des propriétés extraordinaires ; pas besoin de refroidir donc des dimensions infimes, pas besoin d'énergie notre électricité statique suffirait les courant parcourraient les circuit à leur vitesse maximale sans rien pour les freiner ni les retenir ...

C'est l'avenir...